• Accueil
  • Actualités
  • ChatGPT se frotte à la réforme des retraites 2023 : que pense l’IA des nouvelles mesures ?

ChatGPT se frotte à la réforme des retraites 2023 : que pense l’IA des nouvelles mesures ?

Publié le 27 Fév 2023

horloge Lecture de 9 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Actualités

Partager

Il traverse les frontières sociales, économiques et linguistiques, rassemble les générations autour d’un écran et pourrait probablement faire partie de la liste des meilleures requêtes Google 2023. Nous avons voulu comprendre pourquoi le monde entier à un « Chat GPT » dans la gorge et tester le comportement de l’IA sur le sujet de la réforme des retraites.
Découvrez ses réponses.

Doit-on encore présenter ChatGPT ?

Présent dans toutes le bouches, chouchou préféré des requêtes Google, s’invitant même sur les plateaux télé, ChatGPT, petit dernier-né d’Open AI (entreprise experte dans le développement des intelligences artificielles), est un outil digital de conversation numérique. Son super pouvoir se cache derrière sa capacité à répondre à absolument toutes les questions sur tout type de sujets confondus, et ce, dans plusieurs langues. Immobilier, mode, décoration, finance, sans oublier le sujet brûlant de la réforme des retraites 2023, ChatGPT a réponse à tout. Alors comment cet outil numérique à la langue bien pendue, loin des codes visuels attrayants et sexy dont l’utilisateur ne peut plus se passer, suscite autant l’intérêt général ? Où se cache le secret de ChatGPT pour nous embarquer dans un tel tourbillon médiatique ? Attrayante, intrigante, effrayante même pour certains, l’intelligence artificielle conversationnelle d’Open Ai questionne. Si ChatGPT réussit ce tour de maître, sur fond de déjà vu (les cinéphiles y verront indéniablement un revival du film Her), c’est grâce au langage développé par Open Ai, lui permettant de se nourrir de toutes les sources divulguées sur Internet jusqu’à juin 2021, pour parfaire sa plaidoirie artificielle.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Nous avons demandé à ChatGPT son avis sur la réforme des retraites 2023

Notre équipe de rédaction n’a pas attendu bien longtemps avant de tester les capacités de ChatGPT. Actualité chaude oblige, nous avons choisi le sujet de la réforme des retraites 2023 pour confronter l’intelligence artificielle à une réalité qui touche tous les Français depuis des semaines. Nous vous embarquons dans le monde obscur de ChatGPT, à qui nous avons posé 3 questions phares ciblées sur la problématique de la retraite. Rencontre avec un robot venu d’ailleurs, découvrons ensemble comment ChatGPT s’en sort, quelles sont ses forces et ses failles.

Que penses-tu de la réforme des retraites 2023 ?

À cette première question volontairement aiguillée de façon très large par notre rédaction, voici ce que ChatGPT répond en lui spécifiant de nous apporter une réponse de 150 mots

« La réforme des retraites de 2023 promet de résoudre de nombreux problèmes qui ont affecté le système de retraite français. Elle offre un système plus équitable et plus durable pour les générations futures. La réforme prévoit la mise en place d’un âge de départ à la retraite unique de 64 ans et d’un système universel de retraite, qui sera basé sur des points et non plus sur le calcul des trimestres. Les cotisations seront également harmonisées pour les régimes complémentaires, afin de garantir une égalité de traitement entre les salariés du secteur privé et du secteur public. En outre, la réforme promet de réduire le déficit des régimes de retraite et de garantir un niveau de pension suffisant, en particulier pour les plus âgés. »

Réponse de ChatGPT sur la réforme des retraites

Sans grande surprise, ChatGPT ne prend aucune position politique lorsque nous lui demandons son avis sur la réforme des retraites. Si tel avait été le cas, il aurait fallu probablement le notifier dans notre requête. Cependant, sa réponse des plus factuelle répond à nos attentes en termes d’information. Sur le fond, l’intelligence artificielle fait un sans-faute en évoquant la tag line principale du Gouvernement sur la réforme des retraites basée autour de l’équitabilité et de la protection du système tel qu’on le connaît aujourd’hui. L’âge de départ à 64 ans est inévitablement souligné. En tant que mesure phare marconiste, nous n’en attendions pas moins de la part du robot. Concernant la forme, on ne peut échapper à son manque d’humanité dans le ton et les tournures de phrases employés. Les redondances, ici et là, accrochent la lecture et pénalisent la fluidité rédactionnelle.

Nous avons souhaité aller plus loin, et indiquer à ChatGPT de rédiger sa réponse sur un ton journalistique, comparons ensemble les deux propositions :

« La réforme des retraites de 2023 a créé de nombreux débats entre les différents acteurs politiques et les syndicats. La réforme, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2023, prévoit un changement des règles actuelles en matière de retraite, notamment une fusion des régimes de retraite existants et la mise en place d’une nouvelle formule de calcul des pensions. Elle vise également à améliorer le niveau de vie des retraités et à offrir plus de choix à ceux qui souhaitent se retirer plus tôt. Les syndicats s’inquiètent qu’elle puisse entraîner une baisse des pensions et une hausse des cotisations sociales pour les travailleurs. »

Réponse de ChatGPT sur la réforme des retraites sur un ton journalistique

Lorsque nous aiguillons ChatGPT sur la tournure rédactionnelle à suivre dans sa réponse, la différence est sans appel. Les deux réponses, provenant pourtant exactement de la même question, sont foncièrement différentes. Cette approche d’utilisation de Chat GPT permet d’adapter son contenu à sa cible, à son média et à sa ligne éditoriale. Nous nous arrêtons sur l’information divulguée par l’outil sur la date de l’entrée en vigueur de la réforme des retraites. Ici, nous comprenons que les mesures seront effectives au 1er janvier 2023. Or, nous savons bien que ce n’est pas le cas. Sa capacité de récupération des données, qui s’arrête au mois de juin 2021, révèle une première embûche concernant la justesse des informations divulguées par Chat GPT en matière de contenus récents. 

La réformes des retraites 2023 est-elle juste pour les femmes ?

Plus que jamais, les femmes font entendre leur voix au sein des débats sur la réforme des retraites 2023. Un discours après l’autre, Élisabeth Borne avait pourtant tout mis en œuvre pour appâter sa cible sur fond de belles promesses. Celles qui étaient annoncées comme grandes gagnantes dans les nouvelles mesures de retraite pour les femmes se seraient-elles faites berner par le Gouvernement ? Si toutes les loupes sont déployées pour zoomer sur le cas des femmes dans la réforme des retraites, elle se sentent plus que jamais pénalisées, l’écart se creusant toujours terriblement entre leur âge de départ et celui des hommes. La question de fond portée sur les carrières hachées et incomplètes des mères au foyer persiste et signe, qu’en pense ChatGPT ?  

« La réforme des retraites de 2023 ne sera pas plus juste pour les femmes que pour les hommes, bien qu’elle pourrait apporter des améliorations par rapport à la situation actuelle. Dans le cadre de cette réforme, le gouvernement a annoncé un plan visant à réduire le décalage de pensions entre les hommes et les femmes, mais il n’a pas encore été mis en œuvre. Cependant, le gouvernement a également annoncé des mesures visant à faciliter l’accès à des retraites plus élevées pour les femmes qui ont des carrières plus courtes et des carrières plus discontinues que celles des hommes, ainsi que des mesures pour s’assurer que les femmes ne sont pas pénalisées par des droits de succession inégaux. Néanmoins, il est encore trop tôt pour dire si ces mesures auront un impact significatif sur les femmes. »

Réponse de ChatGPT sur la réforme des retraites pour les femmes

Cette fois-ci, l’intelligence artificielle semble se rallier à l’opinion publique concernant l’avis sur la réforme des retraites pour les femmes. Notre question posée à ChatGPT, induisait directement un positionnement et c’est chose faite. Nous pouvons toutefois lui reprocher de rester évasif sur le sujet. Dans son argumentaire, aucune mesure précise n’est citée. Ce manque de précision provient probablement de sa limite à nous fournir des données au-delà de l’année 2021. Nous le verrons dans la prochaine question, ChatGPT présente une faiblesse en terme de temporalité récente, mais nous vérifierons cela plus tard dans la suite de notre expérience, à la fin de cet article.

Une fois n’est pas coutume, nous nous sommes prêtés au même jeu d’exercice de style que pour la question précédente. Nous avons indiqué à ChatGPT, de formuler sa réponse sur un ton critique concernant la réforme des retraites et les femmes. Voici ce qu’il en ressort.

« Non, la réforme des retraites 2023 n’est pas juste pour les femmes. Les femmes ont souvent eu des carrières professionnelles plus courtes que les hommes et elles sont plus susceptibles de s’occuper de leurs enfants et de leurs parents âgés, ce qui réduit leur nombre de cotisations et leur niveau de pension. La réforme des retraites ne tient pas compte de ces facteurs et donc, elle ne prend pas en compte leurs besoins spécifiques. Elle risque d’aggraver les inégalités de retraite dont les femmes font déjà l’objet. »

Réponse de ChatGPT sur la réforme des retraites pour les femmes avec un ton critique

Le constat est le même que pour la première question. En apportant des précisions à ChatGPT sur la façon d’aborder sa réponse, l’intelligence artificielle tourne son argumentaire sous un autre angle d’attaque, bien plus critique, comme demandé par nos soins. Il aborde par ailleurs la question des carrières incomplètes des femmes, induites par la maternité, sujet non abordé lors de la première version.

Doit-on s’attendre à une France à l’arrêt le 7 mars prochain ?

Les leaders syndicaux le crient sur tous les canaux de communication audio, visuels ou textuels, les Français sont appelés à bloquer massivement le pays le mardi 7 mars prochain. Si les vacances scolaires ont quelque peu essoufflé le mouvement de mobilisation des grévistes, leur motivation à obtenir gain de cause concernant les mesures de la réforme des retraites 2023 s’accroche. Les 8 principaux syndicats s’en remettent aux travailleurs pour frapper plus fort que la journée du 31 janvier 2023, qui avait rassemblé 2,8 millions de manifestants selon la CGT. 

« Non, le 7 mars 2021 n’est pas une journée de grève nationale. Il n’y a pas de mouvement de grève national prévu ce jour-là. Cependant, il existe des mouvements de grève dans certains secteurs, notamment le secteur des transports et de l’énergie. De plus, des manifestations et des rassemblements sont prévus pour lutter contre la réforme des retraites et d’autres sujets. Il est donc possible que certaines régions soient affectées par des perturbations. »

Réponse de ChatGPT sur la journée de grève du 7 mars prochain

Cet ultime exemple sur les questions posées à ChatGPT au sujet de l’actualité des retraites marque clairement les limites de l’outil, tout du moins, à ce jour. Les manifestations prévues le 7 mars 2023 dans le cadre de la réforme des retraites sont relayées sur tous les média, mettant au défi quiconque de passer à côté. Encore une fois, si ChatGPT reste évasif sur cette fameuse journée de France à l’arrêt, c’est par ce qu’il ne prend en compte que les informations divulguées sur la toile avant juin 2021. Étant donné la vitesse informationnelle relayée sur Internet et l’évolution fulgurante de l’actualité mondiale, les 2 années de décalage de ChatGPT sont à considérer dans son utilisation, pour éviter de se confronter à des contenus erronés. 

Quel est notre verdict suite à l’utilisation de ChatGPT ?

Le comportement de cet outil conversationnel est vraiment bluffant au premier abord. Sa capacité à délivrer systématiquement des réponses aux questions posées par l’internaute, en un temps record, redonne tout son sens au nom d’intelligence artificielle.

Concernant le fond réactionnel, ChatGPT cible parfaitement les sujets que nous abordons avec lui au cours de nos questions sur la réforme des retraites. De façon globale, les réponses de l’IA sont justes et clairement formulées. Toutefois, dès lors que nous pointons du doigt des dates récentes (après 2021) et typiquement orientées sur l’actualité (comme c’est le cas pour la manifestation du 7 mars), nous nous confrontons au manquement de données récentes de ChatGPT. Nous comprenons donc que les réponses apportées aux deux premières questions, au sujet de son avis sur la réforme des retraites et la place des femmes dans les nouvelles mesures, sont formulées à partir d’informations divulguées avant l’année 2021. Il paraît de ce fait difficile d’utiliser ChatGPT pour des sujets d’actualité chauds.

En résumé

  • ChatGPT est un outil de conversation numérique puisant ses sources dans les données présentes sur Internet avant juin 2021 ;
  • L’équipe rédactionnelle de Selexium a testé ChatGPT en lui posant 3 questions sur les sujets de la réforme des retraites 2023 ;
  • Nous avons comparé les avantages et les inconvénients de ChatGPT autour de cet exercice rédactionnel ;
  • Les réponses de ChatGPT étant induites par les données datant d’avant juin 2021, elles marquent les limites de l’outil ;
  • Bien que très utilisé, ChatGPT doit être, à notre sens, utilisé avec beaucoup de prudence, notamment concernant la justesse des réponses apportées sur les sujets post 2021.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Retraite : faites le point avec les experts Selexium

Les conseillers en gestion de patrimoine Selexium vous aident à préparer sereinement votre retraite.

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Rénovation : le dispositif Bail Rénov’ passe à la vitesse supérieure

Lire l'article

Les Français moins inquiets par le financement des retraites

Lire l'article

DPE : une simplification du calcul qui va libérer les petites surfaces

Lire l'article

Guillaume Kasbarian : le nouveau ministre du Logement fait déjà couler beaucoup d’encre

Lire l'article

La valeur du patrimoine des Français a augmenté de 390 % en 30 ans selon la BPCE

Lire l'article

Contrôles de l’IFI : la Cour des Comptes met le doigt sur les ratés du système

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot