• Accueil
  • Actualités
  • Réforme des retraites 2023 : et si le départ à 64 ans était moins intéressant qu’à 65 ?

Réforme des retraites 2023 : et si le départ à 64 ans était moins intéressant qu’à 65 ?

Publié le 19 Jan 2023

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Retraite

Partager

Le départ à la retraite à 65 ans à taux plein sera finalement réduit à l’âge de 64 ans. Sur le papier, c’est plutôt une bonne nouvelle pour les concitoyens, or, une étude démontre que la réforme Touraine pourrait bien rendre la mesure moins avantageuse que le plan de départ initié par le Gouvernement.
D’une génération à l’autre, tout le monde ne gagnera pas au change avec la nouvelle réforme des retraites 2023.

L’allongement de la durée des cotisations est-il fortement pénalisante ?

Certes, le report de l’âge de départ à la retraite aura bien lieu à 64 ans, contre 65 ans, selon les intentions gouvernementales de départ. Si le menu a changé avec la réforme des retraites 2023, il réserve tout de même un assaisonnement épicé induit par la réforme Touraine. Mise en place en 2014 dans le but d’accélérer progressivement l’annuité des cotisations de retraite pour atteindre le taux plein, elle n’échappe pas à la réforme 2023 du ministère amer. Restrictions budgétaires obligent pour palier au déficit des retraites attendu en 2035, la potion magique macroniste ajoute un trimestre de cotisations supplémentaire par année de naissance. Avec cet amendement Touraine, la retraite sera accessible après 43 ans de cotisation dès 2027. La durée des cotisations de la retraite avec la réforme Touraine, subit, par conséquent, un triple coup de collier pour les générations nées à partir de 1967

Afin de connaître véritablement l’impact que cette nouvelle réforme des retraites 2023 aura selon les différentes générations de retraités, le magazine “Les Échos” révèle l’analyse d’un cabinet de Conseil (Sapiendo Retraite) épluchant à la loupe les répercutions du “mix Touraine”, face à la proposition initiale d’un départ à 65 ans.

Qui sera le plus impacté par le réforme des retraites 2023 à 64 ans ?

Les premières personnes dans le viseur de l’accélération de la réforme Touraine seront les générations nées entre 1962 et 1968. Pour cette tranche de futurs retraités, l’augmentation de la durée des cotisations les oblige à cotiser plus de trimestres que prévu initialement.

La tranche générationnelle suivante, née entre 1969 et 1972 sera également défavorisée par le départ à la retraite à 64 ans, doublé d’un allongement des cotisations, dans le cas où elles auraient commencé à cotiser à l’âge de 22 ans. Pour leur part, la première proposition du Gouvernement, avec un départ à la retraite à 65 ans, sans la réforme Touraine, était plus intéressante. Ce seront donc les générations les plus anciennes qui seront perdantes face à la réforme des retraites 2023, combinant le départ à 64 ans aux 43 années de cotisation obligatoires.

Certains seront-ils avantagés par le “Mix Touraine” ?

L’étude démontre que les premières générations qui seront concernées par la réforme de la retraite effective à partir du 1er septembre 2023 n’auront aucun changement ou presque entre les deux versions. Le responsable des solutions digitales chez Sapeindo, Thomas Fratacci, s’explique par le fait que les personnes nées à partir de 1961, auront acquis le trimestre complémentaire exigé par la réforme Touraine quoi qu’il en soit. Dans leur cas, la première initiative du Gouvernement avec un départ à la retraite à 65 ans et les nouveaux textes privilégiant un départ à 64 ans avec un allongement des cotisations d’un trimestre par année de naissance, ne changent rien à leur projet retraite.

Concernant les personnes nées entre 1969 et 1972, là encore, les dernières mesures annoncées par Élisabeth Borne concernant la réforme de la retraite seront plus avantageuses dans le cas où les personnes concernées auraient commencé à travailler avant l’âge de 22 ans, leur permettant d’obtenir le taux plein entre 64 et 65 ans.

Enfin, les derniers gagnants du départ à 64 ans, cumulé à la révision de la réforme Touraine, seront les personnes nées à partir de 1973. Pour leur part, peu importe qu’elles aient commencé à cotiser avant ou après 22 ans, leur âge légal de départ à la retraite à taux plein sera acquis avant ou à 65 ans. 

L’étude menée par Sapiendo Retraite précise qu’elle ne prend pas en compte les changements opérés par la réforme des retraites sur les pensions à venir et les points de retraite complémentaires.

En résumé

  • Les 43 années de cotisation et le trimestre par année de naissance supplémentaire prévus dans l’amendement de la réforme Touraine, déséquilibrent l’avantage du départ à la retraite favorisé par le Gouvernement à 64 ans, au lieu de 65 ans.
  • Les plus défavorisés par ce nouveau cocktail seront les générations nées entre 1962 et 1968 et entre 1969 et 1972 et ayant commencé à travailler à 22 ans.
  • Certains en ressortent gagnants, c’est le cas de personnes nées à partir de 1961 et celles nées entre 1969 et 1972 et dont l’activité professionnelle aurait démarré avant leurs 22 ans, et enfin les personnes nées à partir de 1973.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Bien préparer sa retraite avec les experts Selexium

Nos experts et notre bilan patrimonial gratuit vous aident à préparer pleinement votre retraite.

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Réforme des retraites 2023 : le départ à 64 ans accentue-t-il les inégalités ?

Lire l'article

Nouvelle déclaration d’impôt obligatoire pour les propriétaires avant cet été

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : comment prendre sa retraite à 40 ans ?

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : départ à 64 ans, qui est concerné ?

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : à quelle date sera-t-elle votée ?

Lire l'article

Marché boursier 2023 : entre craintes et lueurs d’espoir, le CAC 40 marche-t-il sur des œufs ?

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra