Reporter ses mensualités de prêt immobilier : mode d’emploi

Deux formats de report de prêt sont possibles, le report partiel ou le report global. Pour alléger le poids financier d’un crédit en période de coup dur, le report d’échéance est une option qui doit être indiquée dans le contrat initial.

Qu’est-ce que le report d’échéance ?

Pour faire face aux coups durs ou aux changements de vie soudains venant perturber la stabilité financière d’un emprunteur, le report de crédit est une solution proposée par les établissements bancaires le temps de sortir la tête de l’eau. Selon les modalités du contrat inscrites sur le prêt immobilier, les mensualités peuvent être suspendues durant 1 à 24 mois. Une réévaluation du niveau de vie sera effectuée par votre banquier pour comprendre et ajuster la situation financière à l’instant T. 

Opter pour un report partiel ou global d’échéance ?

Deux types de report de prêt immobilier sont possibles avec des impacts différents, notamment sur les frais engendrés par la suspension du crédit.

  • Le report partiel : la totalité du montant des mensualités n’est pas suspendue. L’emprunteur devra continuer à rembourser l’assurance et les intérêts chaque mois. Dans le cas d’un report partiel de prêt, seul le capital est reporté.
  • Le report global : dans ce cas, l’ensemble des remboursements du crédit immobilier est reporté, le capital et les intérêts. 

Les conséquences

On pourrait penser à tort, que le report d’un crédit ne fait que repousser les échéances de celui-ci à plus tard. Or, le coût d’un report de prêt n’est pas anodin, et engendre des frais pour l’emprunteur dont il devra payer la note à la fin de l’échéance de la suspension. 

Une durée d’emprunt allongée

Les emprunteurs ayant choisi un report global de crédit doivent s’attendre à un allongement plus important des remboursements. En reportant les intérêts, ils viennent s’ajouter au capital restant dû, et augmenter la capitalisation. Le temps rallongé de remboursement après un report de prêt dépend du taux d’emprunt de celui-ci et de la durée du report d’échéances.

Augmentation du coût du crédit

Comme nous venons de le voir, le report des intérêts joue un rôle sur l’augmentation des mensualités du prêt. Ce n’est donc pas étonnant qu’une telle action ait des conséquences sur le coût du crédit. Toutefois, un emprunteur qui décide de suspendre un crédit immobilier dans les premières années de vie du crédit, sera plus fortement impacté qu’en fin de contrat, où il n’y a plus, voir moins d’intérêts à rembourser.

Quels sont les prêts immobiliers concernés ?

En théorie, tous les prêts immobiliers classiques peuvent bénéficier du report d’échéance, lorsque cette clause est stipulée dans le contrat de base. En revanche, les prêts aidés conventionnés par l’Etat ne peuvent être reportés en cas de problèmes financiers. Voici la liste des prêts qui ne peuvent pas bénéficier du report d’échéance :

  • Le PTZ (prêt à taux zéro).
  • Le prêt relais.
  • Le PEL (prêt épargne logement).
  • Le PC (prêt conventionné).
  • Le PAS (prêt accession sociale).
  • Le prêt patronal (1 % logement).

Ma banque peut-elle refuser la demande de report d’échéance ?

Lorsque la mention “report d’échéance” est inscrite dans un contrat de prêt, la banque ne peut pas refuser d’accorder cette option à ses souscripteurs. Toutefois, la durée du report d’échéance peut varier d’un contrat à un autre, c’est pourquoi il faut être très vigilant sur les modalités proposées avant de s’engager. Certains prêts pourront être reportés durant 24 mois, quand d’autres n’iront pas au-delà de 12 mois.

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra