• Accueil
  • Actualités
  • Période estivale : des taux toujours très bas, le bon moment pour racheter votre crédit immobilier !

Période estivale : des taux toujours très bas, le bon moment pour racheter votre crédit immobilier !

Publié le 15 Juil 2019

horloge Lecture de 2 min.

Rédigé par Julie Manière

Thématique : Crédit

Partager

Si le thermomètre des températures explose, il en est de même pour celui des taux de crédit immobiliers, mais en sens inverse ! En effet, la chute des taux continue sur sa lancée pour atteindre des planchers record jamais vu ! D’après de nombreuses études, une tendance qui risque fortement de durée pendant encore quelques mois… C’est donc le bon moment pour investir et, pourquoi pas, renégocier votre crédit immobilier en cours et le faire racheter. Explications…

6 mois de chute pour les taux de crédit

Depuis le mois de janvier 2019, on assiste à une dégringolade des taux immobiliers moyens, et ce, toutes durées confondues et depuis le prix de l’argent, n’a lui non plus pas arrêté de chuter. Les taux tournaient alors autour de 1,44 % brut selon l’Observatoire Crédit Logement et depuis, ils atteignent péniblement les 1,29 % en mai. A ce jour, on enregistre encore de nouvelles baisses puisque d’après les différents baromètres des courtiers le taux brut moyen pour un emprunt sur 20 ans est à 1,30 % contre 1,60 % en janvier. Pour certains profils d’emprunteurs, les taux battent tous les records ! En effet, dans certains établissements prêteurs, le taux minimal sur 20 ans est à 0,93 %. Attention, pour bénéficier de ces supers taux, il faut présenter un dossier en béton et des garanties solides et ils sont étudiés au cas par cas en fonction également du projet présenté et du type de crédit choisi !

Quels sont ces nouveaux critères regardés par les banques ?

Si les établissements bancaires misent sur la sécurité avant tout lorsqu’il s’agit d’octroyer des prêts immobiliers, de plus en plus elles permettent aux futurs emprunteurs d’avoir le libre-arbitre sur certains critères comme par exemple ne pas avoir d’apport et la durée du crédit contracté.

En effet, même si la conjoncture s’y prête, les banques ne distribuent pas du crédit au client lambda. Elles passent votre situation au peigne fin et vos comptes doivent être sans anicroche. Le CDI reste malgré tout un atout de choc et les conditions d’éligibilité classiques sont regardées à la loupe (taux d’endettement respecté, reste à vivre suffisant…). Si toutefois vous avez de l’épargne et que vous ne souhaitez pas injecter de l’apport au crédit, c’est tout à fait possible. Vous pourrez ainsi conserver une sécurité en cas de coup dur. Il fut un temps les banques refusaient catégoriquement de prêter sans apport… Ainsi, vous aurez la possibilité d’emprunter sur 15 ans au taux de 1 % et conserver votre épargne !

Autre point positif, vous pouvez plus être maître de la durée d’emprunt. Selon votre capacité d’endettement, vous pouvez jouer sur la durée afin d’alléger ou au contraire gonfler les mensualités selon vos revenus mensuels et la charge que vous pourrez supporter. L’avantage : la règle des 33 % d’endettement peut plus facilement être respectée, tout comme le reste à vivre pour le bien-être du foyer.

Vous l’avez donc compris, si vous hésitiez à renégocier les conditions de votre crédit immobilier, il est temps de vous lancer ! Entre la conjoncture, le marché et les établissements bancaires toujours en quête de plus de clients, la concurrence est telle qu’il est encore possible d’observer une baisse d’ici encore la fin de l’année. Alors n’ayez plus de doute et courrez voir votre courtier !

Partager

Julie Manière

Rédactrice web, spécialisée dans la gestion de patrimoine, et finance immobilière à selexium.com

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Le capital-investissement, la stratégie de demain

Lire l'article Flèche

Les seniors face à la baisse du taux d’usure

Lire l'article Flèche

Finance verte : quand « rentable » rime avec « responsable »

Lire l'article Flèche

Un quatuor aux couleurs de Selexium pour courir le Marathon de Toulouse Métropole

Lire l'article Flèche

Réforme de l’ISF, « flat tax »: qui sont les gagnants et les perdants ?

Lire l'article Flèche

La notion d’abus de droit renforcée : Quelles conséquences ?

Lire l'article Flèche

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra