5 conseils pour réussir son emprunt immobilier

Publié le 02 Avr 2019

horloge Lecture de 2 min.

Rédigé par Mélissa Cruz

Thématique : Crédit

Partager

Financer son projet immobilier est souvent l’étape la plus redoutée par les investisseurs. La plupart des acheteurs doivent se tourner vers leur banque pour emprunter la somme nécessaire à l’acquisition d’un logement. Voici nos 5 conseils pour réussir cette étape clé.

Peaufiner son projet immobilier

Il n’y a rien de plus important que de savoir ce que l’on veut vraiment. D’autant plus lorsqu’il s’agit de défendre son projet face à une banque. Établir le budget que vous souhaitez y consacrer et lister les possibilités qui s’offrent à vous dans la zone désirée (T1, T2, ou plus, éligible à un dispositif de défiscalisation ou non, etc.) vous permettra de construire un argumentaire concret pour le banquier. Si votre investissement se fait dans une ville où le marché immobilier est dynamique, les conseillers bancaires seront plus enclins à vous prêter, car plus confiants concernant le risque de vacance locative ou lors de la potentielle revente du bien.

Définir son profil emprunteur

Pour bien préparer sa demande de crédit immobilier, il est important de connaître son profil emprunteur afin de définir les avantages auxquels on peut prétendre. Un bon dossier correspond à plusieurs critères. Veillez à avoir une tenue exemplaire de vos comptes dans les mois précédents votre demande (trois à six mois, minimum). Cela prouvera votre sérieux et votre capacité à gérer des budgets, et montrera à votre conseiller bancaire qu’il peut vous faire confiance. La majorité des banques se plaisent à suivre la règle des 33 % d’endettement. C’est-à-dire que l’emprunteur ne doit pas se charger d’un remboursement de crédit dont le montant correspondrait à plus d’un tiers de ses revenus nets mensuels.

Se renseigner sur les taux pratiqués

taux intérêt empruntcredit immobilier réussir conseils banque

Avant de réfléchir à toute négociation, il est primordial de se renseigner sur les taux de crédits immobiliers pratiqués dans votre région et à la période choisie. En effet, c’est une donnée variable qui peut modifier tout un projet. La nouvelle interdiction aux banques d’exiger la domiciliation des comptes de l’emprunteur permet à ce dernier de faire jouer la concurrence entre les établissements bancaires, et ainsi avoir accès à des conditions d’emprunt favorables ainsi qu’à des taux de crédit préférentiels. Un courtier, de par son expertise dans le domaine bancaire, peut apporter une aide considérable dans ces démarches de recherche.

Préparer son argumentaire

Bénéficier d’un salaire régulier et stable est également un avantage considérable pour votre profil emprunteur. Cela sécurise la banque sur votre capacité à dépenser une nouvelle somme tous les mois. De plus, les jeunes actifs jouissant d’un début de carrière prometteur peuvent insister sur leurs possibilités d’évolution et les opportunités professionnelles à venir, qui viendront apporter une aisance supplémentaire à leur situation financière. La capacité d’apport personnel est un argument à faire valoir auprès du conseiller bancaire, pour justifier d’un projet qui ne sera pas uniquement financé par l’établissement prêteur.

Assurer son emprunt

L’assurance de prêt n’est pas une condition obligatoire pour emprunter, mais la majorité des établissements bancaires l’exige lorsqu’il s’agit d’un crédit important, comme le crédit immobilier. Il est prudent de se renseigner des contrats existants auprès des différentes assurances, car souscrire à celui que propose la banque est facultatif et n’est pas toujours avantageux. De nombreuses garanties d’assurance existent, pour se protéger en cas de chômage, de revente suite à une séparation ou encore de décès. Il convient de bien examiner chaque offre pour correspondre au mieux à sa situation personnelle. L’assuré peut décider de changer de contrat d’assurance. La durée du préavis ainsi que la date de modification varient selon l’ancienneté du prêt.

En résumé

  • Il est important de soigner son projet et de définir tous les détails de votre futur investissement.
  • Le profil emprunteur est une donnée phare dans la négociation du prêt.
  • Il faut se renseigner en amont afin d’avoir des connaissances solides et une vision des taux pratiqués par les autres établissements prêteurs.
  • Ne surtout pas oublier d’assurer son emprunt car un accident est bien trop vite arrivé.

Partager

Mélissa Cruz

Rédactrice web, passionnée par la gestion de patrimoine, l’immobilier et les placements financiers

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

La notion d’abus de droit renforcée : Quelles conséquences ?

Lire l'article Flèche

Le capital-investissement, la stratégie de demain

Lire l'article Flèche

Les seniors face à la baisse du taux d’usure

Lire l'article Flèche

Finance verte : quand « rentable » rime avec « responsable »

Lire l'article Flèche

Un quatuor aux couleurs de Selexium pour courir le Marathon de Toulouse Métropole

Lire l'article Flèche

Réforme de l’ISF, « flat tax »: qui sont les gagnants et les perdants ?

Lire l'article Flèche

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra