Prêt relais immobilier, mode d’emploi

Publié le 04 Juil 2019

horloge Lecture de 2 min.

Rédigé par Mélissa Cruz

Thématique : Crédit

Partager

Le prêt de votre logement court encore et celui-ci peine à se vendre. En parallèle, votre recherche a été fructueuse et vous avez trouvé le bien qui vous correspond plus rapidement que prévu. Où trouver l’argent ? Le prêt relais immobilier peut peut-être vous être d’une grande aide. Explications.

Remboursement anticipé obligatoire ?

En règle générale, lorsque l’emprunteur vend un bien sur lequel il est encore endetté auprès d’un organisme prêteur, il doit rembourser le solde dû. C’est obligatoire lorsque le prêt contracté engage une hypothèque ou un privilège quelconque. Dans le cas contraire, vous pouvez choisir de continuer à payer les mensualités déterminées jusqu’au remboursement total. Pour ce faire, vous devez néanmoins demander et obtenir l’accord de votre banquier, qui est en droit de refuser. Un refus peut notamment se justifier par un manque de revenus suffisamment élevés et stables. Si vous ne réussissez pas à vendre le logement à un prix égal au prix d’achat, et donc au montant d’emprunt, mais qu’une hypothèque est au bénéfice de la banque, vous êtes tout de même dans l’obligation de rembourser l’intégralité du prêt.

Le recours au crédit relais

Le crédit relais est accordé à un emprunteur souhaitant investir dans un nouveau bien avant d’avoir vendu celui pour lequel il avait contracté son prêt immobilier. Le montant de ce nouvel emprunt constitue une avance d’un certain pourcentage sur la vente future du bien sur le marché. Une fois le compromis signé et l’argent reçu, il est possible de rembourser la banque par anticipation sans avoir de frais supplémentaires à débourser. La durée du crédit relais est courte et n’excède généralement pas les 12 à 24 mois. Il peut s’étendre jusqu’à 36 mois si l’achat s’effectue dans l’immobilier neuf.

Crédit relais, quelle offre choisir ?

Comme pour tout emprunt, les banques régissent à leurs propres règles et conditions. Il existe de nombreuses sortes de crédit relais, offrant chacune ses avantages et ses inconvénients selon le profil de l’emprunteur et la banque dans laquelle le prêt est contracté. Afin de déterminer lequel est le plus adapté à votre situation, il est fortement recommandé d’avoir recours à un professionnel du courtage immobilier, qui étudiera, avec vous, les différentes possibilités du marché. Tous représentent entre 50 et 70 % du montant du prix de cession estimé de l’ancien logement et devra être remboursé dès que la vente sera actée. Trois types de prêts sont généralement proposés :

  • Le prêt relais sec est l’unique financement pour la nouvelle acquisition.
  • Le prêt relais adossé est contracté en complément d’autres crédits, comme le PTZ par exemple.
  • Le prêt relais en franchise totale impose à l’emprunteur de rembourser l’intégralité des intérêts et du capital une fois son bien vendu.

Et si je ne réussis pas à vendre mon logement à temps ?
Dans ce cas, le vendeur a intérêt à anticiper son incapacité à vendre dans les temps. Pour cela, il peut baisser le prix de vente de son bien, qui freine peut-être les acquéreurs. L’emprunteur peut également entamer des négociations avec son établissement bancaire prêteur afin de modifier les modalités du prêt relais en prêt immobilier classique.

En résumé

  • Le crédit relais permet à un emprunteur d’emprunter à nouveau sans avoir préalablement remboursé son précédent crédit. Il s’engage pour autant à rembourser la banque dès son bien vendu.
  • La durée de ce type de crédit est plus courte : de 12 à 24 voire 36 mois pour un achat dans le neuf.
  • Plusieurs possibilités de prêt relais existent en fonction des situations.

Partager

Mélissa Cruz

Rédactrice web, passionnée par la gestion de patrimoine, l’immobilier et les placements financiers

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Un quatuor aux couleurs de Selexium pour courir le Marathon de Toulouse Métropole

Lire l'article Flèche

Réforme de l’ISF, « flat tax »: qui sont les gagnants et les perdants ?

Lire l'article Flèche

La notion d’abus de droit renforcée : Quelles conséquences ?

Lire l'article Flèche

Le capital-investissement, la stratégie de demain

Lire l'article Flèche

Les seniors face à la baisse du taux d’usure

Lire l'article Flèche

Finance verte : quand « rentable » rime avec « responsable »

Lire l'article Flèche

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra