Le marché de l’immobilier à Orléans : prix et évolutions à prévoir en 2023

La ville d’Orléans située à seulement une heure de Paris en train, affiche une hausse des prix depuis le premier confinement. Convoitée par les jeunes actifs en quête d’une vie plus tranquille, elle est aussi plébiscitée par les investisseurs à la location dans le centre historique de la ville.

Le prix du marche immobilier à Orléans
  • Accueil
  • Le marché de l’immobilier à Orléans : prix et évolutions à prévoir en 2023

IMMOBILIER À ORLÉANS CONVOITÉ PAR LES PARISIENS

Après un léger recul du marché immobilier à Orléans constaté en 2019 (-2,4 %), la capitale de la région Centre-val de Loire profite à nouveau d’une hausse des prix de l’immobilier, avec un barème affiché à +13,1 % en deux ans et +3,8 % cette dernière année 2021. Ce regain d’intérêt pour l’achat immobilier à Orléans est une conséquence directe de la crise sanitaire. Comme beaucoup de ses voisines bénéficiant de la proximité avec la capitale, Orléans attire les jeunes actifs parisiens depuis les confinements et les restrictions à répétition. Situés à seulement 1 h de Paris par le train, les télétravailleurs en quête d’une ville à taille humaine sont de plus en plus désireux d’assurer leurs arrières, et passent le pas pour devenir propriétaire à Orléans. Le prix de l’immobilier à Orléans incite les jeunes cadres à investir dans la pierre, bien inférieur au prix du marché parisien. En effet, pour acheter un appartement à Orléans, il faudra prévoir un budget de 2 507 € en 2023, pour la fourchette de prix moyen, contre plus de 10 000 euros du m² à Paris ! Les calculs sont vite faits, et la hausse de l’immobilier à Orléans reste bien timide comparée au marché immobilier parisien, bien souvent inaccessible. 

LA COTE DE L’HYPER-CENTRE

Comme dans beaucoup de villes qui ont vu le prix de l’immobilier monter à la suite du premier confinement, le scénario d’Orléans donne la vedette au centre-ville. Les logements anciens sont très bien entretenus à Orléans, et le secteur profite d’une très bonne servitude des transports en commun avec le tramway. Vivant et commerçant, le centre-ville attire les jeunes actifs à la recherche d’un cadre de vie animé. Les prix pratiqués dans l’ancien centre entièrement rénové, avec la restauration des façades des bâtiments, sont de 2 836 € du m² dans le quartier Bourgogne. Parmi les quartiers du centre-ville d’Orléans qui demeurent les plus recherchés et les plus chers en 2023, le quartier Carmes-République affiche des prix moyens à 2 700 € du m² pour un appartement, et 3 182 € au m² pour une maison. Un secteur géographique très convoité par les investisseurs qui connaissent le succès locatif du centre-ville d’Orléans, à qui la hausse de l’immobilier n’aura pas échappé (+14 % dans le quartier Carmes-République en un an).

DES MAISONS AU PRIX FORT

Le quartier résidentiel d’Orléans, Saint-Marceau, abrite de charmantes maisons, nichées dans un secteur calme et très agréable à vivre. Idéal pour les familles avec des enfants, les maisons à vendre à Saint-Marceau sont affichées au prix de 2 451 € le m². Certains vont préférer investir dans les villes limitrophes d’Orléans comme Fleury-les-Aubrais, située au nord. Bien en dessous des prix immobiliers pratiqués par Orléans, un appartement s’acquière à Fleury-les-Aubrais au prix de 1 786 € le m², et une maison au prix de 2 127 € le m². Une estimation moyenne en 2023 du marché des communes périphériques d’Orléans, qui voit ses prix varier en fonction des caractéristiques immobilières des biens à vendre.

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra