• Accueil
  • Actualités
  • Réforme des retraites : la suppression de plusieurs régimes spéciaux définitivement actée

Réforme des retraites : la suppression de plusieurs régimes spéciaux définitivement actée

Publié le 09 Août 2023

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Maëva Floricourt

Thématique : Actualités

Partager

C’est acté, les régimes spéciaux vont disparaître. L’un des sujets les plus sensibles de la loi retraite 2023 a été officialisé par décret le 31 juillet dernier. Il va concerner les nouveaux agents de la RATP, de la Banque de France, des industries électriques et gazières et du notariat dès le 1er septembre 2023. À compter de cette date, les nouveaux embauchés faisant partie de ces secteurs seront affiliés au régime général. Pour les autres, en revanche, la « clause du grand-père » s’appliquera.

La suppression des régimes spéciaux pour « contribuer dans la durée à l’équilibre et à la justice de notre système par répartition »

Après 14 journées d’action contre la réforme des retraites, l’exécutif n’a pas flanché et a définitivement acté l’un des volets de sa loi : la fin des régimes spéciaux. À partir du 1er septembre 2023, les nouveaux arrivants du secteur de la RATP, des industries électriques et gazières, des clercs et employés de notaires et de la Banque de France seront automatiquement affiliés au régime général de retraite. Ceux déjà en poste resteront, en revanche, associés à leur régime spécial, conformément à la « clause du grand-père », clause qui avait également été retenue pour la réforme de la SNCF en 2018. Concrètement, cette disposition stipule que les personnes qui ont acquis certains droits ou privilèges avant l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi ne seront pas affectées ou soumises aux nouvelles règles. Bien qu’ils ne perdent pas les avantages du régime spécial, les salariés en poste avant le 1er septembre 2023 seront toutefois concernés par les modifications apportées par la réforme.

Quelles sont les conséquences de la suppression des régimes spéciaux ?

Comme prévu, l’âge légal de départ à la retraite sera progressivement relevé de deux ans à compter du 1er janvier 2025. De la même manière, la durée d’assurance requise pour bénéficier d’une pension à taux plein sera, elle aussi, allongée. Les décrets concrétisent également l’âge de départ anticipé au titre de la pénibilité pour certaines catégories au sein des régimes de la RATP, des IEG (Industries Électriques et Gazières) et de la Banque de France en les relevant, eux aussi de deux ans. Les âges d’annulation de la décote dans chacun de ces régimes restent en revanche inchangés. À savoir que pour le régime général, cet âge est fixé à 67 ans.

Ces décrets mettent également en application les autres mesures phares de la réforme et notamment celle qui concerne les carrières longues. Celles-ci sont désormais définies par quatre bornes d’âge, 16, 18, 20 et 21 ans. Pour cette catégorie de travailleurs, les départs anticipés à la retraite pourront s’effectuer aux âges respectifs de 58, 60, 62 et 63 ans. Ces décrets incluent également des dispositions concernant la possibilité d’obtenir une surcote à partir de l’âge de 63 ans pour les femmes ayant eu des enfants. De la même manière, ils prennent en considération les trimestres acquis au titre de l’assurance-vieillesse du parent au foyer (AVPF) lors du calcul des minima de pensions.

« Ces décrets concrétisent la fermeture des principaux régimes spéciaux de retraite, en faveur d’un système de retraite plus équitable. Conformément à l’engagement du président de la République, seuls les nouveaux recrutés seront concernés, à partir du 1er septembre 2023. Le même principe d’équité justifie l’application des autres volets paramétriques de la réforme à ces régimes, pour contribuer dans la durée à l’équilibre et à la justice de notre système par répartition. »

Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion.

Deux autres points sont également actés par ces décrets :

  • La contribution personnelle des aidants est reconnue ; dorénavant, 4 trimestres attribués à ce titre pourront être pris en considération pour bénéficier de ce dispositif.
  • Les règles concernant les assurés en situation de handicap sont encadrées par un calendrier qui fixe l’augmentation de la durée d’assurance requise et facilite l’accès à ce dispositif. L’âge d’ouverture des droits à la retraite des assurés inaptes et des invalides reste fixé à 62 ans.

Seuls quelques régimes spéciaux vont sortir indemne de cette fermeture des vannes, à savoir les marins, l’Opéra de Paris et la Comédie-Française. Les régimes autonomes, les professions libérales et les avocats seront également épargnés par cette réforme. Pour rappel, la réforme des retraites 2023 doit entrer en vigueur au 1er septembre. D’ici là, le gouvernement s’est engagé à publier la plupart des textes d’application et assure que la réforme sera mise en œuvre conformément au planning prévu.

En résumé

  • Les nouveaux embauchés des secteurs de la RATP, des industries électriques et gazières, des clercs et employés de notaires et de la Banque de France seront automatiquement affiliés au régime général de retraite à partir du 1er septembre 2023 ;
  • Les salariés déjà en poste bénéficieront de la « clause du grand-père », mais seront concernés par les modifications apportées à la réforme des retraites.
  • D’autres décrets sont attendus avant l’entrée en vigueur officielle de la loi des retraites 2023 prévue le 1er septembre.

Partager

Maëva Floricourt

RÉDACTRICE WEB, SPÉCIALISÉE EN ÉCONOMIE, FINANCE ET GESTION DE PATRIMOINE

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Déclaration d’impôt 2024 : date d’ouverture et tutoriel pour déclarer ses revenus

Lire l'article

Logement : 800 communes vont être reclassées en zone tendue dès le mois de juin

Lire l'article

Logement : le gouvernement mobilise 1 milliard € en faveur du logement intermédiaire

Lire l'article

Rénovation énergétique : la simplification de MaPrimeRenov’ est enfin officielle

Lire l'article

Fraude fiscale : le fisc va infiltrer les réseaux sociaux pour débusquer les fraudeurs

Lire l'article

Déclaration d’impôt 2024 : les dates limites pour déclarer vos revenus

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot