Placement : comment se constituer une cave patrimoniale

Publié le 21 Avr 2020

horloge Lecture de 4 min.

Rédigé par Julie François

Thématique : Patrimoine

Partager

Investir dans le vin est un excellent moyen de faire des profits. Ce type de placement pourtant peu populaire s’inscrit dans une stratégie patrimoniale de moyen ou long terme et allie passion et plaisir.

Pourquoi investir dans le vin

Ce n’est pas sans raison que les spécialistes le surnomment « l’or rouge ». Le vin, produit populaire, mais également de haut standing, s’invite à toutes les tables, dans tous les pays. Régal pour les papilles des fins connaisseurs, petit plaisir pour les amateurs, il est aussi un excellent moyen de diversifier son patrimoine tout en générant d’importants profits. Depuis plusieurs années, les investisseurs aguerris se sont passés le mot : le vin est un placement bien plus intéressant que certains titres du CAC 40.

17 % de la production mondiale

C’est la part de la production viticole française en 2019, soit 4,2 milliards de litres.

Depuis dix ans, le WineDex100, l’indice de référence concernant le marché des 100 plus grands crus français, a augmenté de 146 %. Une consommation généralisée au niveau mondial et une augmentation des prix des bouteilles sont les principales raisons de cette croissance.

Source : www.idealwine.com

Les grands vins ont la cote en Europe, mais aussi en Chine et dans de nombreux pays émergents. Si le type de placement est plutôt sûr, il faut tenir compte de l’offre et de la demande au moment d’investir. Pour obtenir un bénéfice conséquent, il est nécessaire d’envisager un investissement sur le long terme, mais aussi miser sur les bons crus.

L’art de choisir son vin

Choisir les bonnes bouteilles, connaître les caractéristiques des Grands Crus Classés et les bonnes années, autant de savoirs qu’il faut posséder si l’on souhaite se constituer une cave patrimoniale sans avoir recours à un intermédiaire. Pour réaliser les bons placements, voici les paramètres à prendre en compte :

  • Le cours du vin (bien qu’il n’existe pas d’indice officiel, l’indice Idealwine et le Liv-Ex sont des références pour les experts).
  • Les potentiels de garde des vins.
  • Les conditions de stockage des vins sélectionnés.

Miser sur les bons vins ne fait pas tout. La cave patrimoniale se constitue dans un objectif précis défini par son propriétaire. Elle peut être un moyen de se constituer des revenus supplémentaires au moment de la retraite en revendant les bouteilles gardées durant des années. Elle peut être l’objet d’une transmission de patrimoine et d’une passion à ses descendants ou un simple plaisir de collectionneur.

À savoir

Côté fiscalité, le vin appartient à la catégorie des « biens meubles » et il peut être cédé sous certaines conditions en exemption de taxes, dans le cadre d’une transmission.

Pour optimiser sa cave, il faut avoir accès à des prix intéressants et ne pas manquer les opportunités qui se présentent. C’est pourquoi il est important de se constituer un réseau donnant accès aux meilleurs crus. Se constituer une cave patrimoniale exige donc des connaissances, mais aussi du temps et de l’espace pour stocker les bouteilles sélectionnées. Toutes ces contraintes posent également des questions budgétaires auxquelles il est nécessaire de répondre avant de se lancer.

Les caves patrimoniales clé en main

Si le temps ou les connaissances œnologiques vous manquent, mais que l’idée vous paraît séduisante, le recours à un intermédiaire est possible. Confier sa cave patrimoniale à un professionnel est l’option la plus populaire pour les investisseurs qui voient dans le vin une option de diversification de leur patrimoine.

Le spécialiste dénichera les crus qui vous correspondent et gérera les achats et le stockage. Il vous tiendra informé des évolutions du marché ainsi que des bons plans. De nombreux acteurs se disputent ce marché. Avant de choisir votre intermédiaire, prenez connaissance des frais de gestion et d’assurance qui sont appliqués.

Sur le plan fiscal, les caves clé en main sont avantageuses, car, en plus, de déléguer le travail de recherche et de négociation, le particulier est exonéré d’impôt sur les plus-values, si le prix de vente du lot est inférieur à 5 000 €. Au-delà de ce montant, la plus-value est soumise à l’impôt forfaitaire de 36,2 %.

Un placement sous haute surveillance

Aujourd’hui, tout le monde peut investir dans le vin, que ce soit en se constituant une cave patrimoniale ou achetant des vignes ou même un domaine entier. En fonction des moyens de chacun, il est possible de gagner de l’argent en investissant dans l' »or rouge ». Toutefois, avant de vous lancer, renseignez-vous sur les modalités fiscales et les éventuelles déclarations obligatoires. Vous vous éviterez de nombreuses surprises et désagréments.

Le vin s’inscrit dans la catégorie des placements atypiques au même titre que les diamants, les œuvres d’art ou même les forêts. En 2017, l’Autorité des Marché Financiers (AMF) a renforcé les contrôles en ajoutant des contraintes aux vendeurs de ces « biens divers ». En effet, les professionnels qui commercialisent vont devoir obtenir un numéro d’enregistrement. L’objectif de ce dispositif : mettre en adéquation les garanties d’exigences et d’information de ces produits avec des produits d’investissements plus classiques. Autrement dit, l’AMF cherche à limiter les arnaques en exigeant l’intervention d’un expert indépendant du secteur.

S’il est extrêmement facile de gagner de l’argent grâce à l' »or rouge », un particulier ne peut pas se transformer en revendeur de grands crus sans procéder à des démarches administratives déclarant son activité. À ce titre, la Cour Administrative d’Appel de Douai, dans le nord de la France, vient de rendre son verdict sur une affaire du genre. Un particulier s’était constitué une cave de grands crus et a vendu plus de 300 bouteilles à un autre particulier entre 2010 et 2012, pour un montant de 186 170 euros. La justice considère qu’un contribuable qui se livre, pour son propre compte, à l’achat de vins en vue de leur revente, exerce une activité commerciale de négoce de vins imposable dans la catégorie des BIC.

« Sont considérés comme bénéfices industriels et commerciaux, pour l’application de l’impôt sur le revenu, les bénéfices réalisés par des personnes physiques et provenant de l’exercice d’une profession commerciale, industrielle ou artisanale « . L’accomplissement à titre professionnel d’actes réputés de commerce par la loi commerciale est une activité commerciale au sens de l’article 34 du code général des impôts. L’article L. 110-1 du code de commerce répute actes de commerce tout achat de biens meubles pour les revendre, soit en nature, soit après les avoir travaillés et mis en oeuvre. »

Décision du CAA de Douai du 02/04/2020

En résumé

  • Se constituer une cave patrimoniale est un moyen intéressant de diversifier son patrimoine. Le vin est un placement atypique qui peut rapporter gros.
  • Tout d’abord, il faut se définir un objectif, puis acquérir les connaissances nécessaires afin de miser sur les bons vins. L’or rouge est un investissement de long terme. Pour qu’il rapporte, il faut prendre le temps de se former ou déléguer votre cave à un professionnel.
  • Sur le plan fiscal, le statut de « bien meuble » ouvre de nombreuses possibilités. Attention, toutefois, la revente de vins est étroitement surveillée par les autorités. Il est donc important d’être en règle sur le plan administratif.

Partager

Julie François

Rédactrice spécialisée en gestion de patrimoine, économie, finances

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Les seniors face à la baisse du taux d’usure

Lire l'article Flèche

Finance verte : quand « rentable » rime avec « responsable »

Lire l'article Flèche

Un quatuor aux couleurs de Selexium pour courir le Marathon de Toulouse Métropole

Lire l'article Flèche

Réforme de l’ISF, « flat tax »: qui sont les gagnants et les perdants ?

Lire l'article Flèche

La notion d’abus de droit renforcée : Quelles conséquences ?

Lire l'article Flèche

Le capital-investissement, la stratégie de demain

Lire l'article Flèche

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra