Déblocage de l’épargne salariale : cette mesure est-elle un flop ?

Publié le 28 Oct 2022

horloge Lecture de 2 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Placements financiers

Partager

L’annonce avait fait mouche à la fin de l’été : les salariés peuvent exceptionnellement débloquer une partie de leur épargne salariale, à hauteur de 10 000 euros, jusqu’au 31 décembre prochain. Malgré une effervescence notable dès l’autorisation du déblocage, le succès escompté n’est pas au rendez-vous.

Quels sont les chiffres ?

Deux acteurs majeurs de l’épargne-retraite ont effectué un retour sur le nombre de déblocages réalisés par leurs clients. Or, le résultat attendu lors de la mise en place de cette mesure exceptionnelle n’est pas glorieux. Selon Epsens, seulement 4 000 clients sur 530 000 auraient eu recours au déblocage exceptionnel de l’épargne salarial durant la première semaine d’octobre. Même constat chez Epsor, qui dénombre une part timide de 2 % seulement de demandes depuis le mois de septembre. Qu’en est-il des montants ? Les chiffres ne sont pas faramineux non plus. Sur un plafond de 10 000 € déblocables, une moyenne de 2 700 € par contrat est relevée chez Epsens, et 4 466 € pour Epsor. Et pourtant, une fois le top départ du déblocage exceptionnel de l’épargne salariale lancé, les demandes ont afflué rapidement. Il reste toutefois 2 mois avant la date de fin de cette mesure exceptionnelle, laissant un laps de temps supplémentaire aux épargnants pour se décider et contredire le faible engouement constaté jusqu’à présent.

Pourquoi le déblocage exceptionnel ne prend pas ?

Prévue initialement pour s’engager dans un système d’épargne à long terme, l’épargne salariale s’adresse en majeure partie à une cible de travailleurs issus des grandes entreprises. Tout laisse à penser que le niveau de vie des épargnants ne colle pas exactement avec l’objectif social et économique de la mesure. Cette initiative de l’État, en faveur du pouvoir d’achat des Français, avait été mise en place le 18 août dernier, pour une validité jusqu’au 31 décembre 2022. Habituellement bloquée durant 5 ans, le déblocage exceptionnel de l’épargne salariale est établi sous certaines conditions, dont celle de son utilisation. 

« Financer l’achat d’un ou plusieurs biens ou la fourniture d’une ou plusieurs prestations de services ».

Destinée à adoucir l’inflation, notamment avec la hausse des prix alimentaires et le besoin de réaliser des travaux énergétiques dans son logement, le transfert de l’épargne salariale n’est pas autorisé vers d’autres produits de placements. La double intention étant d’une part d’aider les Français, et d’autre part, d’apporter un coup de pouce à l’économie, n’excluant pas les contrôles en cas de mauvaise utilisation de l’épargne débloquée. Or, il semblerait que de nombreux détenteurs d’une épargne salariale souhaitent avoir recours à cette mesure temporaire afin de transférer une partie de leur capital vers un livret A, récemment revalorisé à 2 %. Ce comportement ne fait que renforcer la théorie d’une mauvaise cible, avec des épargnants plutôt enclins à continuer à capitaliser, plutôt qu’à améliorer leur confort de vie en temps de crise. Cet état des lieux ne faisant que rappeler le succès du déblocage exceptionnel mis en place en 2008, pour lequel 80 % des épargnants avaient profité de la situation afin de réinjecter les sommes débloquées de leur contrat d’épargne salariale dans d’autres produits financiers.

En résumé

  • Le déblocage temporaire de l’épargne salariale peut avoir lieu dans la limite d’un retrait de 10 000 € maximum.
  • Epsens recense seulement 4 000 déblocages sur 530 000 clients et Epsor seulement 2 % de demandes au sein de son portefeuille clients depuis la mise en place de la mesure.
  • Les épargnants seraient plus intéressés par le transfert de leur épargne salariale vers un livret A, plus rémunérateur.
  • Cette mesure n’autorise le déblocage qu’à des fins d’améliorations du quotidien dans le cadre de la baisse du pouvoir d’achat.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article

Lire l'article

Lire l'article

Lire l'article

Assurance-vie : les unités de compte, une stratégie vraiment gagnante ?

Lire l'article

Taux de rendement 2022 : la bonne rentabilité des SCPI se confirme

Lire l'article

BCE : la 3ème hausse est tombée et ce n’est pas prêt de s’arrêter

Lire l'article

Suppression de l’ISF : les grosses fortunes de retour en France ?

Lire l'article

Rénovation énergétique : 1 propriétaire sur 2 désormais prêt à se lancer dans des travaux

Lire l'article

Inflation : le FMI ne recommande pas de baisser l’impôt

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra