• Accueil
  • Actualités
  • Placements financiers 2023 : selon l’AMF, la baisse des frais touche à sa fin

Placements financiers 2023 : selon l’AMF, la baisse des frais touche à sa fin

Publié le 28 Avr 2023

horloge Lecture de 3 min.

Thématique : Actualités

Rédigé par Elodie Fuentes

Partager

L’AMF vient de publier une étude révélant la stagnation des tarifs associés aux frais des placements financiers (OPC et ordres de bourse en tête), après 10 années de baisse consécutives. L’organisme propose donc une amélioration de leur lisibilité pour les investisseurs et met en avant les placements qui restent les plus avantageux en termes de frais annexes.

Pour quels placements financiers les frais stagnent-ils ?

Amorcée en 2017, la baisse des frais courants sur les OPC (organisme de placement financier collectif) n’est plus. En effet, depuis quelques semaines, on observe une cassure de cette courbe baissière. Il semblerait que les tarifs liés soient désormais gelés, voire qu’ils augmentent dans certains cas. Comme chaque année, les investisseurs peuvent compter sur la tour de contrôle de l’AMF pour divulguer les dernières tendances financières pratiquées sur le marché.

Publiée dans la lettre de l’observatoire de l’épargne le 14 avril dernier, l’étude sur les frais des placements financiers révèle une certaine stabilité des tarifs appliqués, après plusieurs années de baisse. C’est le cas pour les fonds d’investissement ; placements collectifs gérés individuellement ; dont la diminution des frais était en marche depuis une bonne dizaine d’année. Qu’il s’agisse, comme ici, des fonds d’investissements directs ou des actions individuelles, l’étude démontre que les tarifs pratiqués par les professionnels sur les frais des placements financiers en 2023 sont similaires aux frais délivrés en 2022, malgré la montée de l’inflation.

Pour réaliser son enquête, l’Autorité des marchés financiers s’appuie sur un comparatif tarifaire des frais de placements financiers de 9 établissements bancaires et de services de courtages sur Internet. Les deux grandes catégories de services d’investissement financier, démontrent le même constat concernant la stagnation de leurs frais.

Quels placements financiers appliquent le moins de frais ?

Bien à la traîne dans la course aux frais les plus bas, que ce soit pour l’ouverture d’un PEA (plan d’épargne-retraite) ou pour un compte-titres, les banques triplent leurs tarifs face aux services en ligne. En effet, du côté des services de courtage sur Internet, on propose parfois des frais d’ordre en bourse 2 à 3 fois inférieurs à ceux des banques classiques. L’AMF met donc en lumière la politique tarifaire très avantageuse des courtiers en ligne qui participe à une meilleure rémunération des investisseurs.

À titre d’exemple, début 2023, l’écart entre les frais appliqués pour un ordre de 5 000 € en bourse constaté entre le principal acteur des placements boursiers en Europe (Euronext) et les services de courtage en ligne, était de 18 €.

L’étude commandée par l’AMF sur les frais des placements financiers en 2023, met également en lumière un des avantages du fonds d’épargne salariale. En effet, contrairement aux autres produits d’épargne, le coût de ses frais aurait diminué entre 2020 et 2021. Une bonne nouvelle pour ceux désirant investir dans ce type de placement financier collectif destiné aux salariés.

À savoir

Si certains placements financiers proposent des tarifs alléchants sur leurs frais, ils peuvent toutefois cacher des dépenses annexes comme un coût supplémentaire appliqué sur les échanges à l’étranger.

Les frais des placements financiers ont-ils un impact sur le rendement ?

La performance d’un placement financier est l’un des indicateurs majeurs pour les investisseurs. Or, les frais annexés aux différents produits d’épargne jouent un véritable rôle dans la rentabilité du produit financier et peuvent impacter de façon conséquente l’efficacité de ce dernier. Toujours selon le rapport de l’AMF, 32 % des sondés considèrent que les frais font partie des « 3 critères importants pour choisir un placement« .

Les frais d’ouverture d’un placement financier, les frais de gestion, de versements, les droits d’entrée, les droits de garde ou encore les frais de transaction, peuvent vite grimper en fonction de la structure plébiscitée par l’investisseur. Tous les établissements financiers ne proposent pas les mêmes tarifs pour les frais de leurs placements financiers, c’est pourquoi il est important de prendre le temps de les comparer. L’Autorité des marché financiers constate cependant un manque de communication et d’information sur le coût engendré par ces frais, notamment à la souscription d’un produit financier.

Globalement, plus il y aura de frais appliqués sur les différentes actions d’un produit financier, plus ils freineront la rentabilité du projet d’investissement. À ce sujet, l’AMF prend le taureau par les cornes et s’appuie sur les récents travaux coordonnés par le CCSF (Comité consultatif du secteur financier) pour proposer une amélioration de la lecture des frais des produits financiers adressés aux investisseurs.

En résumé

  • Après plusieurs années de baisse, les frais sur les placements financiers stagnent, selon une étude menée par l’AMF et sortie en avril ;
  • Les banques traditionnelles affichent les tarifs les plus élevés en matière de frais sur les produits financiers proposés sur le marché ;
  • Méconnus de la plupart des investisseurs, les frais peuvent pourtant faire baisser considérablement le rendement d’un produit financier.

À lire également sur le PEA

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cette auteure

bulle des outils

Faites le point sur vos placements financiers

Les conseillers en gestion de patrimoine Selexium vous conseille via la réalisation de votre bilan patrimonial.

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Dissolution de l’Assemblée Nationale : quel impact sur le Logement ?

Lire l'article

Impôts : une nouvelle loi pour mieux encadrer la fiscalité des couples séparés

Lire l'article

Crédit immobilier : la Banque de France confirme la reprise

Lire l'article

Immobilier ancien : la baisse des prix se généralise en France en 2024

Lire l'article

La BCE baisse enfin ses taux directeurs de 25 points de base 

Lire l'article

Déclaration des biens immobiliers : un système qui n’est toujours pas au point

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot