Investissement immobilier : les Français prennent le large !

Publié le 18 Août 2023

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Thomas Saint-Antonin

Thématique : Actualités

Partager

De plus en plus de Français songent à effectuer un investissement à l’étranger. Que ce soit pour des raisons fiscales, ou climatiques, nombreux sont ceux à franchir le pas. Et certaines destinations tirent largement leur épingle du jeu.

La fiscalité et le business comme moteurs de l’exil

Acquérir une maison secondaire à l’étranger est devenu le nouveau cheval de bataille d’une génération avide de sensations fortes, de voyages et d’évasion. Celle des quadragénaires habitués à crapahuter aux quatre coins du monde dans le cadre des affaires. Aujourd’hui, la possibilité d’accéder à la propriété hors de l’Hexagone grâce à des conditions parfois plus avantageuses, couplées au développement massif du télétravail, pourrait terminer de convaincre les derniers sceptiques. Certaines destinations semblent déjà tirer leur épingle du jeu en attirant toujours plus de tricolores dans leurs filets.

1,1 million

Le nombre de retraités français vivant à l’étranger en 2023.

Dubaï et Miami : les nouveaux eldorados de l’investissement ?

Les villes du futur font de l’œil aux Français. Cadre de vie agréable, fiscalité avantageuse et bassin d’emplois intéressant, tout est fait pour attirer de riches investisseurs à Dubaï. Cette ville des Émirats arabes unis voit sa population croitre de 5 à 10 % par an. Le soleil y est présent toute l’année et plusieurs sociétés internationales décident désormais d’y implanter leur siège social. Alors, certains jeunes diplômés y voient une opportunité unique d’y investir et de s’y installer pour une expérience de moyen terme, durant 5, 6 et jusqu’à 10 ans. Principale motivation : le zéro impôt de manière à maximiser son profit pendant une période donnée.

95 %

La part des expatriés vivant à Dubaï en 2023.

La Floride fait également partie des destinations plus que prisées par les investisseurs français. Une clientèle fortunée y est davantage représentée, recherchant une activité économique variée et prospère, ainsi qu’une population bien formée et plutôt jeune. Ce développement de l’investissement à Miami a notamment été encouragé par la mise en place d’un vol direct entre Paris et Miami. Les quartiers les plus cotés de la « Magic City » sont pris d’assaut comme Coral Gables, Brickell, Bal Harbour ou encore Aventura. Les prix de l’immobilier sont un argument de poids pour les investisseurs souhaitant entrer sur le marché floridien. Ils restent inférieurs au marché parisien. À titre d’exemple, une maison avec piscine proche de la plage à Miami est accessible autour d’1 million d’€. Difficile à imaginer dans les beaux quartiers parisiens, ou dans certaines communes huppées des Hauts-de-Seine comme Neuilly-sur-Seine ou Boulogne-Billancourt.

L’Europe garde la cote chez les expatriés français

La réduction des avantages fiscaux ne semble pas faire de tort aux destinations européennes. Ces dernières bénéficient toujours d’une belle cote de popularité chez les investisseurs français dans l’optique d’acquérir leur résidence secondaire, voire, de déménager pour s’y installer durablement. Toutefois, une destination retient notre attention : l’Italie. Les Français envisagent désormais d’y poser leurs bagages pour un bail longue durée, rassurés par la multiplication des vols low-cost entre les deux pays. Les prix de l’immobilier y restent relativement abordables, notamment en Toscane et ses paysages vallonnés jonchés de cyprès, la ville de Milan, ou encore la région des Pouilles qui commence à se faire une place au soleil dans la liste des destinations qui comptent en Italie. Rome, elle, n’a pas dit son dernier mot. Avec des tarifs nettement inférieurs à ceux pratiqués à Paris, elle permet aux investisseurs français de s’y projeter facilement. Le prix du mètre carré dépassant rarement 10 000 € dans les quartiers cossus pour une maison avec jardin.

À savoir

Le prix moyen au m2 atteint 3 300 € à Rome. À titre de comparaison, à Paris, le prix de l’immobilier moyen grimpe à 10 070 le m2.

L’Espagne, elle, peut toujours se targuer d’attirer les investisseurs français grâce à son climat. Toutefois, il est important de signaler que certaines tendances ont évolué. La ville de Barcelone est en nette perte de vitesse en raison de l’instabilité politique qui y règne, notamment autour de l’indépendance de la Catalogne. À l’inverse, des villes comme Madrid ou Valence rattrapent leur retard, au même titre que Marbella qui bénéficie de plus de 300 jours d’ensoleillement par an et de nombreux golfs, très prisés des expatriés français en Espagne.

14

Le nombre de golfs présents dans la région de Marbella (Espagne).

Enfin, le Portugal affiche toujours une santé de fer concernant l’expatriation des Français. Le pouvoir d’achat plus élevé attire, mais la qualité des écoles est également un critère de choix premium depuis peu. Lisbonne est notamment plébiscitée pour les résidences principales, là où l’Algarve grimpe en compétitivité pour l’achat d’une résidence secondaire grâce à ses sublimes plages, ses golfs, son climat et son tourisme toujours plus intense.

Le Maroc : l’outsider qui commence à peser sur la scène internationale ?

Malgré un budget modeste pour certains, l’exil au Maroc apparaît comme une solution plausible. Pour un investisseur, ce pays du Maghreb offre un cadre fiscal plutôt avantageux. Les frais d’acquisition, de gestion, ainsi que les taxes y sont abordables. Voilà pourquoi, certains retraités décident de quitter l’Hexagone pour s’y installer définitivement. Les professionnels de la finance y sont qualifiés, notamment pour vous guider tout au long de votre projet d’investissement sur place. Attention, les procédures pouvant être assez longues au Maroc, il est important de s’entourer d’experts du secteur pour mener à bien l’ensemble de vos projets.

En résumé

  • Dubaï et Miami font partie des villes les plus prisées par les expatriés français dans le cadre d’un investissement immobilier ;
  • En Europe, c’est l’Italie qui tire son épingle du jeu et rattrape l’Espagne et le Portugal en termes de compétitivité ;
  • La raison principale qui pousse ces Français à investir à l’étranger reste la fiscalité plus avantageuse ;
  • Certains expatriés français cherchent désormais à s’installer durablement à l’étranger dans les villes au fort dynamisme économique.

Partager

Thomas Saint-Antonin

Rédacteur web, spécialisé en économie et gestion de patrimoine.

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Crise du Logement : le rapport d’une mission d’information sénatoriale appelle une action forte et rapide de la part du gouvernement

Lire l'article

Déclaration d’impôt 2024 : le succès de l’application mobile de la DGFiP

Lire l'article

Crédit immobilier : cette proposition de loi pourrait bien relancer le marché immobilier

Lire l'article

Ne pas déclarer son impôt sur le revenu : quels risques ?

Lire l'article

Crédit immobilier : la BCE est prête à baisser ses taux dès le mois de juin

Lire l'article

Crise du logement : le nouveau projet de loi présenté au Conseil des ministres vendredi dernier

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot