• Accueil
  • Actualités
  • Dirigeant d’entreprise : les bons arbitrages pour votre épargne retraite

Dirigeant d’entreprise : les bons arbitrages pour votre épargne retraite

Publié le 15 Oct 2020

horloge Lecture de 4 min.

Rédigé par Julie François

Thématique : Retraite

Partager

Au moment de la retraite, un entrepreneur voit parfois ses revenus diminuer. Il est donc judicieux d’anticiper des solutions financières permettant de garantir des revenus complémentaires lors du départ à la retraite du dirigeant d’entreprise. Élaborer une stratégie d’épargne retraite implique de connaître les produits à disposition et de réaliser quelques arbitrages. Explications.

Déterminer ses sources de revenus

Un dirigeant d’entreprise, par son statut, n’est pas logé à la même enseigne que ses salariés au moment de partir à la retraite. Il doit donc anticiper sa retraite et percevoir des revenus complémentaires s’il désire maintenir son niveau de vie. En effet, seul un salaire inférieur à certains seuils (308 928 € bruts par an pour un dirigeant salarié et le plus souvent 123 300 € bruts pour un dirigeant non salarié) donne lieu à cotisation et produit donc des droits à la retraite. Toute la rémunération supérieure à ces montants n’est pas cotisée et, par conséquent, ne génère pas non plus de droits à la retraite. Ainsi, plus la rémunération du dirigeant est élevée au cours de sa carrière professionnelle, plus la pension (représentant un pourcentage de la rémunération) qu’il percevra une fois retraité sera comparativement faible. De ce fait, il est judicieux de prendre le temps d’identifier la part supérieure non-incluse dans le calcul des droits et d’envisager de l’investir.

Le statut du dirigeant joue également un rôle important lorsqu’il s’agit de calculer le montant de sa pension. En effet, un dirigeant salarié cotise presque deux fois plus qu’un dirigent non-salarié pour sa retraite. Conséquence, la pension de retraite d’un dirigeant salarié sera nécessairement plus élevée que celle d’un dirigeant non-salarié. Ce dernier a donc tout intérêt à anticiper cette perte de revenus et à se constituer une épargne retraite grâce à ses revenus plus élevés durant sa période d’activité. Pour réaliser les bons arbitrages, il faut donc, dans un premier temps, identifier le montant de la pension qui sera perçue au moment de la retraite. Le relevé de situation individuelle, fourni par la caisse de retraite, retrace l’ensemble de la carrière et permet d’avoir une bonne idée de la situation du dirigeant.

Affiner sa stratégie d’épargne dans le temps

Lorsqu’il s’agit d’épargner pour la retraite, le temps est toujours le meilleur allié. En effet, plus un dirigeant d’entreprise anticipera sa baisse de revenus lors de son départ à la retraite et élaborera une stratégie d’épargne, plus les solutions qui s’offriront à lui seront nombreuses et avantageuses. Si l’entrepreneur dispose de plus de 10 ans devant lui, il peut diversifier ses placements et, éventuellement, augmenter son exposition à la fluctuation des marchés étant donné que la prise de risque va s’étaler dans le temps.

Un chef d’entreprise qui souhaite épargner pour sa retraite doit prendre en compte plusieurs paramètres afin d’être certain de choisir la solution la plus adaptée. En effet, il est important de bien se renseigner sur la souplesse du produit, la possibilité de faire des retraits anticipés, la fiscalité pendant la phase d’épargne et une fois à la retraite. Ces points permettent de mieux jauger l’intérêt et l’adéquation de ce mode d’épargne avec la situation du dirigeant. Il ne s’agit pas de se mettre en difficulté avant la retraite pour mieux profiter après, mais d’optimiser l’épargne disponible.

Avoir plusieurs cordes à son arc

Une fois, les intentions et objectifs définis clairement, il est temps de se pencher sur le panel de produits d’épargne disponibles aujourd’hui. Attention, rien n’oblige un dirigeant d’entreprise à épargner pour sa retraite. Les solutions proposées sont multiples et peuvent avoir un tout autre but. Toutefois, dans l’objectif de compléter ses revenus, il existe diverses solutions, chacune possédant ses avantages et ses inconvénients.

Un entrepreneur qui anticipe son départ à la retraite et la baisse de revenus qui l’accompagne peut également multiplier les produits d’épargne et diversifier ses placements pour plus de sécurité. Quelles que soient la stratégie appliquée et les solutions envisagées pour maintenir son train de vie, il est vivement conseillé de se faire accompagner dans cette démarche par un conseiller en gestion de patrimoine.

Comparatif des solutions d’épargne en vue de la retraite

Assurance vie PER PEA
Durée minimale Aucune Jusqu’à la retraite 5 ans
Avantages à la souscription Déduction à l’impôt sur le revenu des sommes versées
Modes de versement Libres ou périodiques Libres ou périodiques Libres ou périodiques
(dans la limite de 225 000 €
pour une personne seule)
Cas dérogatoires de sortie
avant terme
Oui Oui
Mode de sortie à échéance Capital
ou rentes viagères
Capital
ou rentes viagères
Capital
ou rentes viagères
Fiscalité de l’épargne
si sortie en capital
Prélèvement forfaitaire
variable
Capital imposé à l’IR
plus-values soumises au PFU
Exonération au bout de 5 ans
Fiscalité de l’épargne
si sortie en rente viagère
Imposition sur une assiette dégressive
selon l’âge du rentier
Imposition au titre des pensions
après abattement de 10 %
Exonération

Si nous avons présenté dans le tableau ci-dessus les produits financiers permettant d’épargner en prévision de la retraite, il existe d’autres solutions permettant de compléter ses revenus, comme l’investissement locatif, par exemple. Pour vous aider à trouver la stratégie patrimoniale qui convient le mieux à votre profil, contactez un conseiller en gestion de patrimoine.

En résumé

  • Le statut de dirigeant comporte ses avantages, mais aussi ses inconvénients. Parmi ces derniers, le plafonnement des cotisations retraite qui limite donc le montant de la pension malgré les années travaillées. Trouver des solutions pour générer des revenus complémentaires au moment de partir à la retraite est donc une nécessité pour les dirigeants prévoyants.
  • Pour maintenir ses revenus, il est donc judicieux d’anticiper cette étape et de calculer le montant de pension qui sera perçu afin d’arbitrer en faveur de solutions d’épargne retraite.
  • Il existe une multitude de produits permettant au chef d’entreprise d’épargner durant sa période d’activité tout en profitant d’un cadre fiscal avantageux et d’une certaine flexibilité dans les versements. Pour connaître, la solution la plus adaptée à son profil, il est important de bien se renseigner.

Partager

Julie François

Rédactrice spécialisée en gestion de patrimoine, économie, finances

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

La notion d’abus de droit renforcée : Quelles conséquences ?

Lire l'article arrow

Le capital-investissement, la stratégie de demain

Lire l'article arrow

Les seniors face à la baisse du taux d’usure

Lire l'article arrow

Finance verte : quand « rentable » rime avec « responsable »

Lire l'article arrow

Un quatuor aux couleurs de Selexium pour courir le Marathon de Toulouse Métropole

Lire l'article arrow

Réforme de l’ISF, « flat tax »: qui sont les gagnants et les perdants ?

Lire l'article arrow

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra