Le marché immobilier à Vannes : prix et évolutions en 2022

Référencée parmi les pus belles baies du globe, la commune portuaire de Vannes charme de par son cadre de vie idyllique. Proche du Golfe du Morbihan, magnifiquement végétalisée grâce à sa kyrielle de parcs et de jardins, et embellie par la richesse de son patrimoine historique, la ville de 53 719 habitants séduit de plus en plus les acheteurs.

  • Accueil
  • Le marché immobilier à Vannes : prix et évolutions en 2022

Flambée des prix

A Vannes, ce sont les maisons qui affichent le plus de succès dans les désirs immobiliers des acquéreurs. Si elles se révélaient déjà très recherchées dans la commune avant la crise sanitaire de la Covid-19, elles ont ensuite redoublé encore davantage d’intérêt. Une demande conséquente qui eu comme impact de faire notablement grimper les prix sur ce type de bien qui se vend aujourd’hui en moyenne à 4 043 €/m2, soit une augmentation de 14,7 % sur 1 an.

Si cette tendance haussière a aussi emporté dans son sillage la valeur des appartements, leurs prix progressent légèrement moins vite. Il faut compter actuellement un montant moyen de 3 193 €/m², en majoration de 12,3 % sur 1 an. Les surfaces les plus onéreuses se concentrent sur les T1 (4 060 €/m²) et les T2 (3 930 €/m²).

Pénurie sur le marché locatif

A la différence du marché locatif dynamique qui règne sur Lorient non loin, celui de Vannes se démontre en grande peine en raison de l’absence de biens à louer. Trouver un appartement ou une maison disponibles semble aujourd’hui représenter un vrai chemin de croix. Un grand mal pour les investisseurs qui ont tendance, du coup, à jeter leur dévolu sur d’autres communes alentours. D’autant plus que les banques, conscientes de cette difficulté locative dans la ville-préfecture du Morbihan, vont se montrer très regardantes sur le taux d’endettement des emprunteurs, devenant ainsi plus méfiantes sur l’obtention de crédits immobiliers.

Bon à savoir !

Le rendement locatif moyen pour un appartement sur Vannes se situe entre 2,92 % et 4,20 % en fonction du nombre de pièces.

De grandes disparités avec les villes limitrophes

Si les prix à Vannes affichent ces derniers mois une certaine flambée, ils ne se démontrent toutefois pas les plus chers du Morbihan. Pour l’acquisition de maisons, certaines communes limitrophes situées plaisamment sur la côte se révèlent résolument plus onéreuses. C’est ainsi le cas d’Arradon (4 434 €/m² en moyenne pour une maison, 3 997 €/m² pour un appartement), de Carnac (5 039 €/m² pour une maison, 4 837€/m² pour un appartement) ou de La Trinité-sur-Mer (5 622 €/m² pour une maison, 4 796€/m² pour un appartement).

En revanche, des villes localisées plus dans les terres offrent des perspectives attrayantes pour les acquéreurs. Nous pourrons citer en exemples Grand-Champ (2 505 €/m² en moyenne pour une maison, 2 454 €/m² pour un appartement), La Vraie-Croix (2 136 €/m² pour une maison, 1 955 €/m² pour un appartement) ou Plaudren (1 892 €/m² pour une maison, 2 150€/m² pour un appartement).

Quelles prévisions pour 2022 ?

Pour cette année 2022, les prévisionnistes s’entendent d’une voix unanime sur une poursuite de la montée des prix des maisons comme des appartements dans la ville-préfecture du Morbihan. Un postulat impulsé par la raréfaction de biens face à une demande toujours importante et non appelée à décroître.

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra