• Accueil
  • FAQ
  • Impôt sur les sociétés : pourquoi opter pour le régime de l’intégration fiscale ?

Impôt sur les sociétés : pourquoi opter pour le régime de l’intégration fiscale ?

La fiscalité au sein d'un groupe, composé d'une société-mère et de filiales, peut être complexe. Certains régimes d'imposition permettent d'alléger l'impôt et la gestion fiscale des groupes. Découvrez le fonctionnement, les avantages et les limites du régime de l'intégration fiscale.

Partager

En quoi consiste le régime d’intégration fiscale ?

Le régime d’intégration fiscale s’applique uniquement aux entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés (IS) en France. Il s’agit d’un régime optionnel : sa souscription n’est pas obligatoire et est valable pour une durée déterminée de 5 ans. Ce régime a été créé en 1987 mais a été modifié à de multiples reprises par la suite. La dernière modification a été apportée par la loi de finances pour 2019.

Le régime de l’intégration fiscale a pour objectif de faciliter l’optimisation de la fiscalité des groupes. Il peut ainsi conférer une économie d’impôt pour les groupes en fonction de la situation des filiales. Le régime permet de consolider l’ensemble des résultats fiscaux des filiales, en faire masse, afin de déduire un potentiel déficit fiscal d’une des filiales.

Quels sont les avantages du régime d’intégration fiscale ?

Sous couvert de remplir les conditions, le régime de l’intégration fiscale revêt donc différents avantages :

  • La réduction du montant total de l’impôt sur les sociétés. La société mère, ou holding, peut, le cas échéant, déduire le déficit d’une de ses filiales du résultat global.
  • Répartir la charge de l’impôt au sein des filiales. La holding peut déterminer comment répartir l’imposition au sein du groupe et ainsi la faire supporter différemment par chaque filiale.
  • L’élimination des frottements fiscaux, c’est-à-dire la neutralisation fiscale des opérations intra-groupe. En d’autres termes, dans le cadre d’opérations effectuées entre les filiales, les montants de ces opérations peuvent être déduits de l’assiette de l’IS. Les opérations peuvent être fiscales ou financières.

À savoir

Dans le cadre d’une répartition différente de celle initiale de l’imposition, une filiale ne peut pas supporter un montant de l’impôt supérieur à celui sans répartition.

L’intégration fiscale est notamment utilisée dans le cadre de rachat par Leverage buy out (LBO). Le LBO par intégration fiscale est un montage financier permettant d’acquérir une nouvelle filiale au sein du groupe. Cette acquisition est effectuée via la création d’une holding, ainsi nommée holding d’acquisition. Le financement du rachat est effectué à crédit, ce qui permet de neutraliser les opérations intra-groupe et déduire les frais d’emprunt de la holding des bénéfices de la société cible.

Ce régime fiscal a-t-il des limites?

Opter pour le régime de l’intégration fiscale nécessite de remplir certaines conditions. Ces conditions encadrent le fonctionnement de ce régime afin d’éviter les dérives d’utilisation. Entre autres, ce régime n’est pas accessible facilement : la holding doit détenir 95 % ou plus des parts de chacune de ses filiales.

De plus, une modification de la structure peut remettre en cause les avantages fiscaux. Les opérations suivantes peuvent conduire à revenir sur l’allégement :

  • La sortie d’une des filiales du montage (revente, liquidation).
  • La dissolution du groupe.

À retenir

Afin de pouvoir opter pour le régime de l’intégration fiscale, la holding doit détenir au minimum 95 % des parts de la filiale.

Existe-t-il d’autres solutions ?

Opter pour ce régime implique d’y être soumis pour une durée minimale de 5 ans. Le régime d’intégration fiscale n’est donc à souscrire que dans une perspective de déficit au sein d’une filiale sur le moyen ou le long terme. Il convient donc de déterminer le rapport des avantages par rapport aux obligations. Deux autres régimes peuvent être étudiés afin de faciliter le fonctionnement d’un groupe de sociétés :

  • Le régime des sociétés de personnes.
  • Le régime des sociétés mères et filiales.

Pas de commentaire

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra