Comment devenir conseiller en gestion de patrimoine (CGP) ?

Le métier de conseiller en gestion de patrimoine vous intéresse et vous vous demandez comment vous pourriez l’exercer un jour ? Nous vous détaillons ci-dessous toutes les spécificités liées au métier de CGP. Compétences, caractéristiques métiers, formations, salaire, en lisant cette page, vous aurez toutes les clés en main pour vous lancer.

Qu’est-ce qu’un CGP ?

Un CGP, ou Conseiller en Gestion de Patrimoine, va dédier son quotidien à l’accompagnement de ses clients dans le but de les aider à se constituer un patrimoine, à le faire fructifier dans le temps et à bien préparer sa transmission le moment venu.

Véritable expert dans plusieurs domaines, le CGP va maîtriser à la fois des notions ayant trait à l’immobilier, à l’économie, ou encore aux finances lui permettant de travailler sur la palette la plus large qu’il soit dans le but de répondre aux objectifs patrimoniaux de ses clients.

On pourrait comparer le CGP à un médecin évoluant au cœur de la clinique du patrimoine … Il devra constamment veiller à la bonne santé de celui de ses clients. Il aura également pour mission d’anticiper les variations des différents marchés pour toujours être en mesure de les conseiller au plus juste et de les prévenir lorsqu’il juge que certaines actions sont à aménager.

Quelles compétences sont nécessaires pour devenir CGP ?

Afin de mettre en place une stratégie de gestion patrimoniale pour un client, le CGP devra toujours faire passer celui-ci par plusieurs grandes phases incontournables. Lesquelles nécessiteront pour lui d’acquérir diverses compétences afin de permettre le succès de ses opérations.

  • Être autonome, rigoureux et organisé.
  • Être doté d’un contact humain facile et être avenant.
  • Savoir faire preuve d’une grande écoute et d’empathie.
  • Avoir une maîtrise des sujets tels que l’immobilier, l’économie, la finance et les règles juridiques et fiscales.
  • Se maintenir informé en permanence des évolutions sur les différents sujets.
  • Avoir une vision à long terme des marchés concernés.

Ces compétences sont primordiales pour réaliser le diagnostic patrimonial de ses clients et se projeter à leur place.

Quelle formation suivre pour devenir CGP ?

De nos jours, le métier de conseiller en gestion de patrimoine s’étant largement démocratisé, on retrouve des formations dans de nombreuses écoles en France. La plupart du temps, il vous faudra vous tourner vers des écoles de commerce ou de gestion pour trouver un cursus adapté. Du côté de l’université, vous pourrez également intégrer une filière traitant d’économie, sans oublier d’y ajouter des notions de droit et de fiscalité.

Dans la majorité des cas, la formation que vous aurez choisie vous amènera à passer plusieurs mois en entreprise pour compléter vos connaissances sur le terrain. Que ce soit par le biais de stages longs ou d’une période d’apprentissage.

Les formations suivies par nos CGP

Chez Selexium, lorsque nous recrutons nos futurs CGP, nous mettons un point d’honneur à les faire participer à nos différentes formations internes afin de parfaire leurs connaissances du métier.

Nous veillons à ce que les réglementations en vigueur soient correctement appliquées au sein de notre groupe de façon à éviter tout litige qui pourrait survenir avec l’un de nos clients.

Voici un exemple des différentes formations reçues par nos CGP lors de leur entrée dans le groupe Selexium :

  • La carte T (carte professionnelle agent immobilier)
  • La certification « AMF » (certification de l’Autorité des Marchés Financiers)
  • Le statut « CIF » (Conseiller en Investissement Financier)
  • La formation « IOBSP » (conseiller en investissement financier)
  • La formation « IAS » (Intermédiaire en assurance)

De plus, tout au long de leur carrière au sein du groupe Selexium, les CGP recevront des formations « métier », dépassant le cadre des formations réglementaires. Dans un souci de faire évoluer nos collaborateurs vers des postes à responsabilités, ils seront ainsi régulièrement pris en charge par les managers et directeurs dans le but d’étayer leurs connaissances métiers.

À noter qu’à ce jour, 70 % des formations réalisées au sein du groupe, qu’il s’agisse des formations réglementaires dispensées par un organisme externe, ou des formations continues réalisées en interne, se font en e-learning. Toujours dans le but de faciliter l’accès à ces apprentissages pour tous les collaborateurs du groupe.

Le conseiller en gestion de patrimoine indépendant

La notion d’indépendance des conseillers en gestion de patrimoine est désormais au cœur des préoccupations des clients. Et pour cause. S’ils se tournent vers un expert en gestion patrimoniale, c’est bien pour recevoir les conseils les plus avisés et personnalisés qui soient, en lien avec leur situation et leurs objectifs. Il est évident que passer la porte d’un cabinet lié à un organisme financier qui ne tentera que de leur vendre un catalogue de produits bien défini sans tenir compte de leurs attentes ne les intéresse pas.

La valeur ajoutée du CGP indépendant est bien son expertise en tant que conseil. Une notion qu’il est important de toujours garder en tête lorsque l’on souhaite devenir conseiller en gestion de patrimoine.

Questions réponses

Quel est le salaire d’un CGP ?

Le plus souvent, le salaire du CGP va se décomposer en deux parties : une base de salaire fixe d’un côté, puis, de l’autre, une partie variable faite de commissions ou de rétrocessions liées aux produits commercialisés.

Bien entendu, comme dans tout corps de métier, le salaire annuel d’un CGP variera en fonction de ses années d’expérience. En début de carrière, un conseiller en gestion de patrimoine touchera en moyenne dans les 35 à 45 K annuels. En tant que CGP senior, le salaire annuel moyen pourra être doublé, tournant autour des 70 à 90 K annuels.

Qui peut gérer un patrimoine ?

Pour pouvoir être homologué en tant que CGP, il faut obligatoirement s’immatriculer auprès de l’Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance, banque et finance, aussi appelé l’ORIAS. Le numéro ORIAS d’un CGP devra impérativement être apposé sur son site internet ainsi que sur ses documents commerciaux, permettant ainsi aux clients de pouvoir, à tout moment, vérifier les informations liées au CGP ou à son cabinet. Une fois cette immatriculation effectuée, un CGP pourra donc officiellement se lancer en tant que gestionnaire de patrimoine.

Quand faire appel aux services d’un CGP ?

La réponse à cette question va tout simplement dépendre de la situation personnelle de tout un chacun. Le moment le plus propice pour faire appel à un CGP sera finalement celui où vous commencerez à envisager de réaliser certains projets en lien avec votre patrimoine. Qu’il s’agisse de le constituer, de le développer ou bien de le transmettre. Dès lors, vous aurez tout intérêt à vous rapprocher d’un CGP afin que celui-ci vous épaule et vous aide à remplir vos objectifs patrimoniaux.

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra