Brexit : les banques britanniques voient leur cours s’envoler

Publié le 04 Jan 2020

horloge Lecture de 2 min.

Rédigé par Julie Manière

Thématique : Patrimoine

Partager

La large victoire des conservateurs aux élections législatives anticipées au Royaume-Uni a suscité l’euphorie des marchés. Toutes les Bourses européennes ont progressé, celle de Londres atteignant même des sommets jamais vus depuis juillet 2016.

La fin des incertitudes liées au Brexit

Grand défenseur du Brexit, Boris Jonhson, Premier ministre conservateur, a remporté, ce 12 décembre 2019, les élections législatives britanniques avec une large majorité. En faisant ce choix, les Anglais ont clairement affiché leur volonté de sortir rapidement de l’Union européenne. En effet, grâce à cette victoire, Boris Johnson a désormais les mains libres pour concrétiser le Brexit. Une situation qui met fin aux incertitudes qui planaient depuis 2016 et qui vient rassurer les investisseurs.

Effectivement, depuis 2016 et les nombreuses inquiétudes concernant le Brexit, les investisseurs étaient plus que méfiants et les banques freinaient les demandes de crédits. Cette victoire redonne donc de l’espoir et des perspectives de croissance aux banques comme aux particuliers.

Important

Juste avant les résultats des élections britanniques, une annonce de Donald Trump, concernant un accord commercial à venir entre Wahsington et Pékin, a également rassuré les marchés boursiers en écartant toute crainte d’un risque de dérapage des tarifs douaniers.

Des cadeaux de Noël avant l’heure venant lever les grandes incertitudes politiques de ces derniers mois.

Une euphorie des marchés boursiers contagieuse

La Bourse de Londres, pour commencer, a pris de la hauteur : + 1,89 %. Et cela, malgré une Livre Sterling au plus haut.

Concernant les banques, elles ont vu leur cours s’envoler. La Royal Bank of Scotland, RBS, a augmenté de 8,4 %, Barclays a grimpé de 6,2 % et la Lloyd’s a bondi de 5,25 %.

Cette envolée des banques britanniques a également eu des répercussions sur les banque françaises puisque le Crédit Agricole a connu un hausse de 1 %, BNP Paribas a grimpé de 0,8 %, et la Société Générale a affiché une hausse de 0,6 %.

Les autres Bourses européennes ont elles aussi vu leur cours s’envoler. Ainsi, le 12 décembre dernier, Paris a vu son CAC 40 afficher une hausse de 1,17 %. À Francfort, le Dax suit la même direction avec une progression de 1,23 %. Une tendance similaire à Milan avec + 0,88 %, à Madrid avec + 1,60 %, ou encore à Amsterdam avec + 1,17 %.

Tout n’est pas réglé

Attention cependant, ces élections britanniques ne résolvent pas tous les problèmes. Concernant le Brexit, même si la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne aura bien lieu le 31 janvier 2020, il va dorénavant falloir négocier les futures relations commerciales. En effet, une période de transition de 11 mois va débuter. Londres et Bruxelles ont donc jusqu’au 31 décembre 2020 pour trouver un accord commercial établissant leurs futures relations.

Boris Johnson a déjà indiqué qu’il n’accepterait aucun allongement de cette période. Cependant, plusieurs officiels européens ont d’ores et déjà prévenu qu’il faudrait sûrement des années pour qu’un tel texte soit rédigé.

Partager

Julie Manière

Rédactrice web, spécialisée dans la gestion de patrimoine, et finance immobilière à selexium.com

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Label ISR et immobilier : vers un marché plus vert ?

Lire l'article arrow

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra